Toyota CH-R Revue Technique: Systeme De Diagnostic

SYSTEME DE DIAGNOSTIC

OBD-II (avec module de pompe de l'absorbeur de vapeurs de carburant)

(a) Lors de la recherche de pannes sur un véhicule équipé d'un OBD II (diagnostic embarqué), il convient de brancher l'outil de balayage OBD II (conforme à la norme SAE J1978) sur le DLC3 (connecteur de liaison de données 3) du véhicule. Cela permet de relever diverses données dans l'ECM (module de commande du moteur) du véhicule.

(b) Les réglementations OBD II stipulent que l'ordinateur de bord du véhicule doit allumer le MIL (témoin de dysfonctionnement) du tableau de bord lorsque l'ordinateur détecte un dysfonctionnement dans:

(1) Les pièces constitutives du système antipollution.

(2) Les pièces constitutives de la commande de groupe motopropulseur (qui affectent les émissions).

(3) L'ordinateur proprement dit.

En outre, les DTC correspondants prescrits par la norme SAE J2012 sont enregistrés dans la mémoire de l'ECM. Si le dysfonctionnement ne se reproduit plus après 3 cycles consécutifs, le MIL s'éteint automatiquement, mais les DTC restent enregistrés dans la mémoire de l'ECM.

(c) Pour vérifier les DTC, brancher le Techstream sur le DLC3. Le Techstream affiche les DTC, les données d'arrêt sur image et diverses autres données du moteur. Les DTC et les données d'arrêt sur image peuvent être effacés à l'aide du Techstream. Afin d'améliorer la fonction OBD sur les véhicules et de développer le système de diagnostic non embarqué, la communication par réseau local de commande (CAN) est introduite dans ce système. CAN est un réseau qui utilise une paire de lignes de transmission de données pour relier plusieurs ordinateurs et capteurs. Il permet une communication haute vitesse entre les systèmes et simplifie les branchements du faisceau de câbles.

Cliquer ici

EURO-OBD (sans module de pompe de l'absorbeur de vapeurs de carburant)

(a) Lors de la recherche de pannes sur les véhicules à système de diagnostic européen embarqué (Euro-OBD), celui-ci doit être branché sur l'outil de balayage OBD (répondant à la norme ISO 15765-4). Cela permet de relever diverses données émises par l'ECM du véhicule.

(b) La réglementation sur l'Euro-OBD stipule que l'ordinateur de bord du véhicule doit allumer le témoin de dysfonctionnement (MIL) sur le tableau de bord en cas de dysfonctionnement de l'une des pièces suivantes:

(1) Le système antipollution ou ses pièces constitutives

(2) Les pièces constitutives du système de commande du groupe motopropulseur (qui affectent les émissions)

(3) L'ordinateur proprement dit

En outre, les codes de diagnostic (DTC) correspondants prescrits par la norme ISO 15765-4 sont enregistrés dans la mémoire du module ECM.

Si le dysfonctionnement ne se reproduit plus après 3 cycles consécutifs, le MIL s'éteint automatiquement mais les DTC restent enregistrés dans la mémoire de l'ECM.

(c) Pour vérifier les DTC, raccorder le Techstream ou l'outil de balayage OBD au connecteur de liaison de données 3 (DLC3) du véhicule. L'outil de balayage affiche les DTC, les données d'arrêt sur image et diverses données du moteur.

Les DTC et les données d'arrêt sur image peuvent être effacés à l'aide de l'outil de balayage.

Cliquer ici

MODE NORMAL ET MODE DE VERIFICATION

(a) Techstream uniquement:

Le système de diagnostic fonctionne en mode normal lors de l'utilisation normale du véhicule. Le mode normal utilise une logique de détection à 2 cycle(s) pour garantir une détection précise des dysfonctionnements. Le mode de vérification est disponible en tant qu'option pour les techniciens. En mode de vérification, une logique de détection à 1 cycle(s) est utilisée pour reproduire les symptômes de dysfonctionnement et augmenter la capacité du système à détecter les dysfonctionnements, y compris les problèmes intermittents.

LOGIQUE DE DETECTION A 2 CYCLE(S)

(a) Lorsqu'un dysfonctionnement est détecté pour la première fois, il est provisoirement mémorisé par le module ECM (1er cycle). Si le même dysfonctionnement est détecté à nouveau au cours du cycle de conduite suivant, le MIL s'allume (2ème cycle).

DONNEES D'ARRET SUR IMAGE

(a) L'ECM enregistre les informations relatives aux conditions de conduite et au véhicule sous forme de données d'arrêt sur image au moment où un DTC est enregistré. Lors de la recherche de pannes, les données d'arrêt sur image peuvent aider à déterminer si le véhicule se déplaçait ou non, si le moteur était monté en température ou non, si le rapport air/carburant était pauvre ou riche, et elles peuvent aider à vérifier d'autres données au moment d'un dysfonctionnement.

(b) Le Techstream affiche les données d'arrêt sur image à cinq moments différents: 1) 3 fois avant que le DTC ne soit enregistré, 2) une fois lorsque le DTC est enregistré et 3) une fois après que le DTC a été enregistré. Ces données peuvent être utilisées pour reproduire les conditions de fonctionnement du véhicule lorsque le dysfonctionnement a eu lieu. Ces données peuvent aider à déterminer la cause du dysfonctionnement. Elles peuvent également permettre de déterminer si un DTC est dû à un dysfonctionnement temporaire.

LISTE DES DONNEES D'ARRET SUR IMAGE

Powertrain > Engine and ECT

Affichage du tester

Vehicle Speed

Engine Speed

Calculate Load

MAF

Coolant Temp

Throttle Motor DUTY

N Range Status

Starter Signal

Neutral Position SW Signal

Stop Light Switch

d'A/C Signal

Closed Throttle Position SW

TC and TE1

SPD (NT)

Shift SW Status (P Range)

Pattern Switch (PWR/M)

Shift SW Status (R Range)

Shift SW Status (N Range)

Shift SW Status (N,P Range) Supported

Shift SW Status (N,P Range)

Sports Shift Up SW

Sports Shift Down SW

Sports Mode Selection SW

Shift SW Status (D Range)

A/T Oil Temperature 1

ATF Thermal Degradation Estimate

NT Sensor Voltage

SPD (NIN)

SPD (NOUT)

NOUT Sensor Voltage

A/T Oil Pressure

G Sensor

Lock Up

Shift Status

Solenoid (SLS)

SLU Solenoid Status

SL Solenoid Status

Solenoid(SC)

Solenoid(SLP)

G Sensor Calibration

G Sensor Learning Value

CVT Oil Press Calibration

VERIFIER LE CONNECTEUR DE LIAISON DE DONNEES 3 (DLC3)

(a) Vérifier DLC3.

Cliquer ici

VERIFIER LA TENSION DE LA BATTERIE

Tension standard:

11 à 14 V

Si la tension est inférieure à 11 V, remplacer ou recharger la batterie avant de passer à l'étape suivante.

MIL (témoin de dysfonctionnement)

(a) S'assurer que le MIL s'allume lorsque le contacteur d'allumage est mis en position ON.

Si le MIL ne s'allume pas, le circuit MIL a un problème.

  • avec module de pompe d'absorbeur de vapeurs de carburant:

    Cliquer ici

  • sans module de pompe de l'absorbeur de vapeurs de carburant:

    Cliquer ici

(b) Lorsque le moteur démarre, le MIL s'éteint.

    Initialisation
    INITIALISATION REMARQUE: Effectuer la réinitialisation de la mémoire effacera la valeur apprise du capteur d'embardée et d'accélération (calibrage du point zéro du capteur ...

    Bornes De L'ecm
    BORNES DE L'ECM ECM CONSEIL: La tension standard et la résistance de chaque borne de l'ECM est indiquée dans le tableau ci-dessous. Dans le tableau, suivre d'abord les informatio ...

    Autres matériaux::

    Toyota CH-R Revue Technique > Systeme De Securite Preventive: Parametres Personnalisables
    PARAMETRES PERSONNALISABLES REMARQUE: Lorsque le client demande la modification d'une fonction, s'assurer en premier lieu que cette fonction peut être personnalisée. Noter les réglages actuels avant la personnalisation. CONSEIL: Les fonctions PCS suivantes et le ...

    Toyota CH-R Revue Technique > Generateur: Repose
    REPOSE PROCEDURE 1. REPOSER L'ENSEMBLE DE GENERATEUR (a) Reposer le support d'attache de faisceau de câbles sur l'ensemble de générateur à l'aide du boulon. Torque: 8,0 N·m {82 kgf·cm, 71 in·lbf} (b) Reposer l'ensemble de générateur à l'aide des ...

    Toyota CH-R Notice d'utilisation

    Toyota CH-R Revue Technique

    © 2017-2022 www.tochrfr.com
    0.0146